AccueilTout l'outillageLes guides outillageQuel papier de verre / papier à poncer choisir ?

Quel papier de verre / papier à poncer choisir ?

Le ponçage reste une activité nécessaire même si elle n’est parfois pas très agréable, malgré tout, le rendu final en vaut bien la chandelle. Voici mes conseils pour de choisir le papier de verre (ou papier à poncer) adapté à vos travaux.


Quel papier de verre / à poncer choisir ?

Pour bien choisir, il faut prendre en considération deux critères principaux :

  • Le support à poncer : bois, métal…
  • L’usage / le besoin : décapage, finition…

Les grains du papier de verre

Mais avant tout, voici quelques informations sur le papier de verre lui-même, il existe en effet plusieurs grains de papier, indiqués par des nombres, comme par exemple : 40, 80, 120 ou encore 240.

Le grain du papier correspond en fait à la finesse de la granularité du papier de verre, plus le grain est élevé, plus les aspérités sont fines et donc moins agressives avec le support à poncer. Vous comprendrez donc qu’en fonction de vos travaux, vous devrez choisir le grain du papier de verre adéquat.

En fonction du support

Voici quelques conseils pour choisir le bon papier de verre en fonction du support à poncer :

Pour le ponçage de supports très fins, comme la peinture, l’enduit…, un papier de verre de grain très élevé est obligatoire, afin de ne pas altérer les matériaux. Pour plus de facilité, vous pouvez aussi opter pour un abrasif à maille, mais un grain de 240 est plutôt préconisé.

Les surfaces de meubles sont assez faciles à poncer, mais marquent vites, un papier de grain élevé peut suffire, mais cela dépendra beaucoup de l’essence de bois utilisé et de son ancienneté. Un bois très vieux et sec peut être difficile à poncer avec un papier de grain élevé., il faudra du coup augmenter la taille des grain et partir sur un papier de verre avec une granularité plus élevée, comme du 80.

Pour le ponçage de surfaces durs, comme le métal…, un grain très élevé n’aura que peu d’effet sur ces supports. Pour le métal, utilisez une toile émeri plutôt que du papier de verre, elle sera plus efficace.

En fonction du besoin

Les besoins en ponçage son généralement regroupés en trois catégories :

  • Le dégrossissage : qui consiste à préparer le support lorsqu’il est très abîmé ou loin d’être lisse. Dans ce cas, on préférera un grain faible pour gratter plus de matière…
  • Le décapage : qui permet d’enlever les anciennes peintures, les colles…, pour ce type de tâches, un grain faible est bien souvent nécessaire
  • La finition : qui permet d’obtenir un support lisse, donc un grain élevé sera à privilégier

Tableau récapitulatif

Pour résumer, voici un tableau permettant de trouver le grain le plus adapté au support et à l’usage souhaité :

Grain

Peinture/enduit

Bois

Métal

Dégrossissage

80

40

40

Décapage

120

80

80

Finition

240

120

120 – 180

Conseil de bricoleur : pour vous faciliter les travaux de ponçage, utilisez une cale à poncer ou encore mieux, une ponceuse excentrique, voire une ponceuse à bande pour des surfaces importantes.

Attention : certaines feuilles, très peu chères, sont souvent très fines, à l’usage vous pourriez rapidement constater que le papier abrasif se déchire facilement et devient donc inutilisable. Il vaut donc mieux investir sur des feuilles épaisses, de marques reconnues, comme Norton par exemple.


L’abrasif à mailles c’est quoi ?

Comme vous certainement, le ponçage n’est pas ce que je préfère en bricolage, alors quand je trouve un accessoire qui peut m’aider, je n’hésite pas, voici l’un d’entre eux, l’abrasif à mailles

Les abrasifs fonctionnent tous de la même façon, à savoir une surface rugueuse, plus ou moins fine, qui va « gratter » le support à poncer. Voici d’ailleurs un autre de mes articles portant sur le choix du papier de verre.

Les plus du papier abrasif à mailles

Comme les papiers de verre, l’abrasif à mailles possède une texture abrasive, plus ou moins rugueux.
Par contre, là où le papier de verre classique ne possède qu’une face abrasive (l’autre étant le papier), les abrasifs à mailles en possèdent deux, on pourra donc en théorie poncer deux fois plus. En pratique, la seconde face du papier va abîmer un peu lorsque que l’on va appuyer sur le support.

Mais ce n’est pas tout…

Je garde le meilleur pour la fin, le gros avantage de la maille est qu’elle n’est pas pleine, logique, ce qui veut dire que les poussières ne vont pas s’amalgamer sur la feuille, vous pourrez donc l’utiliser plus longtemps. Autre intérêt, les mailles laissent passer l’air, ce qui permet, avec une cale ou une ponceuse adaptée, d’aspirer les poussières pendant le ponçage, très pratique pour les enduits fins et le plâtre.


A lire aussi

Voici aussi d’autres articles sur le ponçage :

Mentions légales

Certains produits sont dangereux – Respecter les précautions d’emploi

Cédric
Cédric
Passionné par le bricolage depuis plus de 10 ans et par toutes les nouveautés outillage, je vous livre au travers de ce blog tous mes conseils, astuces, tests dans tous les domaines : menuiserie, électricité, maçonnerie, jardinage, domotique...
AUTRES SUJETS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Youtube -
Abonne toi à ma chaîne YouTube

RESTONS CONNECTE

30,157FansJ'aime
19,000SuiveursSuivre
4,809SuiveursSuivre
42,000AbonnésS'abonner

COMPARATIFS DU MOMENT

DERNIERS SUJETS

- Youtube -
Abonne toi à ma chaîne YouTube