L’électricité pour les nuls : vous saurez tout !

Domino
Que pensez-vous de cet article ?
L’électricité pour les nuls : vous saurez tout !
4 (80%) 5 votes

L’électricité n’est pas un domaine inaccessible, même pour « les nuls ». Vous pouvez facilement réaliser vous-même des travaux électriques à condition de respecter quelques précautions.

Catégorie bricolage : électricité
Niveau de difficulté : très accessible

L’électricité pour les nuls, mais pas que…

Et oui, l’électricité est accessible à toutes et à tous, il n’y a rien de très compliquer, la plupart des travaux en électricité peuvent être faits sans compétences particulières.
Bien entendu certaines tâches, l’intervention sur le tableau électrique notamment ou la rénovation d’une installation complète, seront plutôt du ressort d’un professionnel. Comme pour l’eau, plus vous couper le courant en amont, proche de la source et plus grand sera le nombre de circuits coupés.

Quelques explications pour débuter :

L’électricité, c’est un peu comme l’eau, il y a une source et des robinets pour couper l’eau. En électricité, la source est le compteur EDF et le robinet, un fusible ou un interrupteur.

Les unités de mesure :

La tension (exprimée en Volt (V)) d’une installation d’un particulier en France, est de 230V alternatif.
Le courant (ou ampérage, exprimé en Ampères (A)), correspondrait, par rapport à la plomberie, à la largeur du tuyau.

Je m’arrête là, si vous souhaitez en savoir plus, je vous conseille la page wikipedia dédiée.

Les travaux que vous pourrez facilement faire vous-même :

Comme je vous le disais plus haut, je ne conseille pas de toucher au tableau électrique, faites appelle à un professionnel. Le compteur est quant à lui du ressort de votre fournisseur en électricité, n’y touchez pas.
A part cela, le reste est assez facile à faire soi-même, en voici quelques exemples…

Côté luminaires :

Il y a bien entendu les basics, comme changer une ampoule, un plafonnier, changer un interrupteur… L’installation d’un lustre, d’une applique, l’installation d’une douille… sont un peu plus compliqués, mais très facilement réalisables.

Côté prises électriques :

Toutes les réparations d’une installation existante, changement d’une prise, le changement d’un fusible…, sont faciles, le doublement d’une prise, son déplacement ou sa prolongation sont un peu plus compliqués mais largement faisables.

Les outils de l’électricien débutant :

Voici les outils que j’utilise le plus pour faire mon électricité à la maison :

  • Un tournevis plat, isolé, pour démonter les prises, interrupteurs…
  • Une pince coupante, pour couper les fils électriques
  • Un cutter, pour dénuder les fils, oui je sais, c’est pas bien…

La quincaillerie électrique :

Voici les consommables toujours utiles :

  • Du Scotch électrique, un bon isolant
  • Des dominos ou des Wagos
  • Des boîtiers encastrés
  • Une prise et un interrupteur de rechange

Les pannes fréquentes :

Les pannes électriques sont très souvent dues à un mauvais contact. Vous avez sans doute déjà vu un arc électrique, sachez qu’ils sont très puissants, il suffit donc de pas grand chose pour en générer un, un fil électrique abîmé, un raccordement avec une prise défectueux…
La première chose à faire dans tous les cas de pannes d’un appareil, c’est de vérifier les raccordements ainsi que les disjoncteurs ou fusibles.

Voici quelques cas de pannes électriques assez fréquentes :

  • Une prise ou un interrupteur qui ne fonctionnent plus très bien : il faudra sans doute démonter la prise/interrupteur et peut être la/le changer
  • La plaque électrique ne marche plus : vérifiez le disjoncteur
  • Plus d’électricité dans la maison : vérifiez le compteur électrique
  • Un disjoncteur ne veut pas se ré-enclencher : débranchez tous les appareils des prises électriques associées à ce disjoncteur, l’un d’eux doit être en court circuit, ensuite rebranchez les au fur et à mesure, tout en vérifiant que le disjoncteur ne saute de nouveau

Les précautions à prendre et ce qu’il ne faut jamais faire :

Voici les quelques règles de base pour travailler en toute sécurité sur une installation électrique :

  • Toujours débrancher un appareil électrique que vous souhaitez démonter/réparer
  • Toujours couper le courant (disjoncteur/fusible) du réseau sur lequel vous aller travailler : luminaires, prises, douilles…
  • Ne pas surcharger une prise électrique avec des multiprises en cascade
  • Ne pas utiliser un appareil sur lequel vous pouvez voir les fils de cuivre
  • Ne pas laisser les enfants jouer avec les prises électriques
  • Ne pas toucher un interrupteur ou une prise les mains mouillées

Les outils de l’électricien en herbe…

Voici les quelques outils qu’un électricien, même débutant devrait avoir dans sa trousse à outils :

  • Tournevis d’électricien
  • Des bornes wago
  • Du scotch électrique
  • Une pince à dénuder

Liens vers d’autres articles ou rubriques :

Retrouvez d’autres articles dans la rubrique Électricité

Mentions légales :

Pour tous travaux électriques, n’oubliez pas de couper le courant afin d’éviter tout risque.

Que pensez-vous de cet article ?
L’électricité pour les nuls : vous saurez tout !
4 (80%) 5 votes

A propos de l'auteur

Cédric
Cédric
Passionné par le bricolage depuis plus de 10 ans et par toutes les nouveautés outillage, je vous livre au travers de ce blog tous mes conseils, astuces, tests dans tous les domaines : menuiserie, électricité, maçonnerie, jardinage, domotique...

2 Comments on "L’électricité pour les nuls : vous saurez tout !"

  1. Attention.
    Reboucher un trou en maçonnerie, ça ne fait pas de mal en cas d’erreur, il suffit de recommencer. Mais mettre les doigts là où il ne faut pas, ou travailler sans savoir ce qu’on fait avec l’électricité, et c’est la mort assurée si le circuit et/ou le travailleur n’est pas protégé.
    Le danger électrique est invisible, mortellement dangereux, et ne pardonne jamais l’erreur. Il peut tuer n’importe qui comme il peut incendier une maison entière à cause d’un seul petit oubli.

    Certains travaux électriques peuvent être faits soi-même, à condition de se protéger par tous les moyens et de ne pas faire « celui qui n’a peur de rien ». N’oubliez pas que l’électricité non plus n’a pas peur de vous, et c’est elle qui va gagner.
    Il faut également investir dans du bon matériel, ne jamais faire de bricolage au profit d’un bon travail, et toujours respecter toutes les étapes nécessaires même si elles paraissent inutiles.
    Si vous n’avez pas installé vous-même le circuit de votre maison, alors vous ne le connaissez pas : vous ne savez pas quel genre d’erreur a pu être faite, ni où elle se trouve, ni si vous allez tomber dessus ou pas. Vous ne pouvez donc être sûr de rien à 100% !

    Pour changer un interrupteur ou une prise, il faut :
    de quoi noter pour repérer l’emplacement des câbles,
    un jeu de tournevis isolés,
    un VAT (vérificateur d’absence de tension),
    une pince coupante,
    une pince à dénuder,
    une pince à bec pour manipuler les fils plus facilement,
    des lunettes.
    Tout ceci s’achète une seule fois et se garde des années durant. Investissez ! Avec ce matériel, on ne peut que faire du bon travail en toute sécurité.

    Toujours couper le disjoncteur associé au matériel à changer, « même si il faut éteindre la télé », et mettre un mot « ne pas toucher le disjoncteur, je travaille dessus. »

  2. Electricien Bruxelles | 28 décembre 2016 at 9 h 45 min | Répondre

    Bonne initiative, on a tous commencé par là.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*