Tout savoir sur la boite de dérivation électrique

0
Boite de dérivation

La boîte de dérivation, c’est le petit accessoire qui sert à protéger les raccordements électriques dans votre installation…

Catégorie bricolage : branchements électriques
Domaine d’application : l’éclairage, l’alimentation électrique, les raccordements…


La boite de dérivation

À quoi sert une boîte de dérivation ?

Une boîte de dérivation électrique sert à créer un réseau secondaire, c’est-à-dire partir d’un câble qui est relié au tableau électrique pour le diviser en plusieurs sources. On l’utilise notamment pour relier plusieurs prises électriques à un seul disjoncteur différentiel.

Il existe plusieurs modèles de boîtes de dérivation et plusieurs tailles. Il faudra choisir le bon type en fonction du support et de l’environnement où elle sera installée.

Les consignes de sécurité

Avant toute chose, il est important de rappeler qu’on ne travaille pas sur un réseau électrique sans avoir coupé au préalable le disjoncteur général, et l’avoir condamné si nécessaire pour que personne ne le rallume accidentellement.

Utilisez des outils d’électricien (avec une gaine isolante sur le corps des outils). Portez des chaussures isolantes, avec une semelle en caoutchouc par exemple, et ne travaillez jamais les pieds au contact de l’humidité…

Les différents types de boîtes

Chaque type de distribution électrique comporte sa propre boîte de dérivation. Voici la liste des différentes boîtes de dérivation, et la méthode pour les installer.

Boîte de dérivation encastrée

La boîte de dérivation encastrée peut être installée en cloison sèche ou scellée dans la maçonnerie.

Cloison sèche :

La boîte de dérivation prévue pour les cloisons sèches est composée d’un socle dont le fond est préperforé pour laisser passer les gaines électriques Icta 16, Icta 20 ou Icta 32 mm. Elle est souvent fournie avec un couvercle à visser pour dissimuler les câbles.

Les rebords du socle sont équipés de griffes qui vont venir « pincer » la cloison, composée en règle générale de placo BA 13 mm.

Pour respecter les nouvelles normes environnementales, il faudra privilégier les boîtes de dérivation à encastrer équipées d’œillets en caoutchouc, qui favoriseront l’étanchéité et diminueront les ponts thermiques en empêchant l’air de passer de la cloison à la boîte de dérivation.

Pour installer une boîte de dérivation pour cloison sèche, vous devrez au préalable repérer le passage des gaines, puis tracer l’empreinte de la boîte. Découpez proprement la cloison à la dimension de la boîte, en utilisant une scie cloche. Enfin faîtes sortir les gaines par les trous situés au fond de la boîte encastrée avant de serrer les crochets qui vont maintenir la boîte solidaire du mur.

Prévoyez de la marge au niveau de la longueur des gaines, puis faites sortir les fils d’une vingtaine de centimètres environ aux extrémités. Découpez les œillets de la boîte de dérivation, afin que la gaine ICTA rentre un peu en force, ce qui assurera une bonne étanchéité.

Enfin, reliez les câbles électriques par couleur à l’aide d’un connecteur de type Wago. Un premier connecteur pour les fils de phase, un deuxième connecteur pour les fils neutres et enfin un troisième connecteur pour les fils de terre.

Pour en savoir plus : Lire l’article : « Quelle couleur de fil électrique, selon la norme NF C 15-100 ».

Vous pouvez utiliser des dominos pour câbler vos boîtes de dérivations. Contrairement à la légende, ils ne sont pas interdits en électricité. Cependant, ils sont moins sécurisants car ils peuvent se dévisser avec le temps. Puis, il est parfois difficile de jauger le bon couple de serrage avec son petit tournevis. Je préfère, pour ma part, utiliser les connecteurs de type Wago à levier. Lisez cet article pour savoir comment câbler correctement un Wago ou un domino, et savoir quel modèle choisir.

Boîte de dérivation à maçonner

La boîte de dérivation à maçonner est plus épaisse et comporte des stries sur son contour, qui permettront au plâtre ou mortier de bloquer solidement la boîte lors du séchage.

Tracez les saignées et l’emplacement de la boîte avant d’effectuer les travaux. Utilisez une meuleuse avec un disque diamant ou un disque à tronçonner pour matériaux. L’outil idéal pour effectuer vos saignées proprement étant la rainureuse.

Équipez-vous au préalable de lunettes, d’un masque et de gants afin de vous protéger des projections et de la poussière. Assurez-vous qu’aucun câble ne traverse la cloison à l’endroit où vous allez effectuer vos saignées.

Boîte de dérivation dans les combles

Si votre logement comporte des combles, l’idéal est de faire remonter toutes vos gaines et de les relier à l’aide d’araignées (ou pieuvres) électriques. Vous n’aurez plus qu’à faire descendre les gaines à la verticale dans vos cloisons sèches. Pensez à fixer vos boîtes de dérivation à la charpente pour plus de sécurité.

L’installation des boîtes de dérivation dans les combles est le type de pose le plus répandu dans les logements neufs.

Boîte de dérivation en extérieur

Il est possible de poser une boîte de dérivation en extérieur, à condition de respecter certaines règles. L’électricité n’affectionnant pas la poussière et encore moins l’humidité, il faudra utiliser du matériel classé en IP (Indice de Protection). Ces boîtes étanches, parfois appelées « Plexo », sont composées d’œillets (en plastique souple ou en caoutchouc), à découper en fonction du diamètre de votre gaine pour conserver une bonne étanchéité et limiter les infiltrations d’eau.

Astuce : Si vous souhaitez rendre votre boîte de dérivation complètement étanche, vous pouvez injecter un gel électrique isolant à l’intérieur d’une boîte IP68.

A lire aussi :

Mentions légales :

Certains produits sont dangereux – Respectez les précautions d’emploi
Pour tous travaux électriques, pensez à bien couper le courant pour éviter tout risque d’électrocution

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici