Conseil jardin : la terre et son PH

terre du potager
Que pensez-vous de cet article ?
Conseil jardin : la terre et son PH
Notez cet article

Pour que les légumes puissent se développer convenablement, le sol doit être fertile (riche en humus) et avoir un PH neutre, le sol est alors apte à la culture, voici pourquoi et comment mesurer le PH de la terre

Catégorie jardinage : préparer le sol
Domaine d’application : la plantation
Niveau de difficulté : accessible à tous

Avant de planter

Quand on crée un nouveau jardin, il peut être intéressant de faire des mesures plus précises de l’état de la terre. Il s’agira donc d’effectuer un ou plusieurs prélèvements de terre, avec un instrument de type transplantoir, sur 20 à 30 centimètres de profondeur.

La mesure du PH

Afin de connaître le PH de la terre, c’est à dire de connaître la teneur en calcaire et en acidité, vous pouvez utiliser les kits vendus dans les magasins spécialisés (pour moins de 10 euros).

Quelques indices peuvent malgré tout vous guider, d’une manière générale, un sol calcaire va être basique, alors qu’un sol très riche en humus et/ou sableux va probablement être acide.

Comment mesurer facilement ?

Le test du PH peut aussi être fait avec des produits du quotidien, comme du bicarbonate de soude ou du vinaigre blanc, voici comment procéder :

  1. Répartissez votre échantillon de terre dans deux récipients en verre type bocal de confiture.
  2. Dans le premier, versez du vinaigre blanc. Si le vinaigre réagit (bulles), votre sol est calcaire.
  3. Ajoutez de l’eau dans le deuxième récipient jusqu’à former une boue.
  4. Versez alors du bicarbonate, qui devrait pétiller, signifiant que le sol est acide.
  5. Dans le cas où aucun des deux tests ne réagit, le sol est probablement neutre (pH de 7).

Que faire ensuite ?

Si le PH est inférieur ou supérieur à 7, il faudra corriger le sol par des amendements adaptés.
Par exemple un sol trop calcaire (PH supérieur à 7) sera corrigé par des apports en tourbe ou en chaux.
Pour corriger une terre argileuse, lourde et collante, on apportera plutôt du sable pour l’alléger.

Dans la plupart des jardins, le sol doit aussi être amélioré pour être plus propice aux plantations (encore plus s’il s’agit d’un potager). Ajoutez plusieurs centimètres de compost ou d’engrais naturel, comme du fumier, et incorporer le au sol avec un râteau.

Des engrais apportent des éléments fertilisants nécessaires (chimique ou d’origine naturelle) et améliorent la terre en la rendant plus légère et plus souple, mais ils sont à utiliser à bon escient, ne pas forcer la dose.

Quelques outils de jardin bien pratiques…

Liens vers d’autres articles ou rubriques :

Retrouvez d’autres articles dans la rubrique Jardinage et mes autres sujets :

Mentions légales :

Certains produits sont dangereux – Respectez les précautions d’emploi.
Pour toute activité de jardinage, pensez à porter les protections adaptées.

Que pensez-vous de cet article ?
Conseil jardin : la terre et son PH
Notez cet article
A propos de l'auteur
Martine
Martine
C'est mon père dès mon plus jeune âge qui m'a fait partager sa passion du jardinage en m'offrant un carré de jardin et des outils. Depuis je prends du plaisir à fleurir et à entretenir mon jardin.

Soyez le premier à commenter cet article concernant "Conseil jardin : la terre et son PH"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*