tailler un olivier

Afin de les garder grands, beaux et en bonne santé, la taille des oliviers est nécessaire, voici ce qu’il faut savoir pour bien tailler un olivier et le garder en forme…

Catégorie jardinage : les oliviers
Domaine d’application : la taille


Comment tailler un olivier ?

Un arbre très répandu

Cet arbre fruitier millénaire me fait rêver, pas vous ? Il est symbole de paix, de force et de fidélité l’olivier me fait aussi penser au soleil et aux vacances.

L’olivier est aussi apprécié pour produire des fruits délicieux consommés sous différentes formes et dont on extrait l’huile d’olive. Il participe également à la décoration du jardin ou de la terrasse en lui donnant un air méditerranéen.

Pourquoi tailler les oliviers ?

Tailler un olivier, qu’il soit destiné à la fructification ou à la décoration, qu’il s’agisse d’un olivier en pot ou en terre dans votre jardin, qu’elle que soit sa forme et son âge, la taille permettra de structurer l’arbre et de réduire sa hauteur et sa largeur. Après la taille, les interventions de traitement et de récolte seront facilitées.

La taille permet aussi d’éliminer des branches qui poussent à l’intérieur et de conserver les branches maîtresses (charpente), ce qui favorisera la circulation de l’air et l’accès de la lumière, donc sa pollinisation et sa fructification.

Et enfin, élaguer le bois mort et les rameaux situés en partie inférieure évite la propagation des parasites. En étant plus vigoureux l’olivier sera donc plus résistant.

Si la fructification de votre olivier vous importe peu, la taille peut être purement esthétique en donnant une jolie forme à l’arbre à partir des branches qui forment la charpente en bonne symétrie.

Par où commencer ?

On peut pratiquer une taille d’entretien tous les ans et une taille de fructification tous les 2 à 3 ans.

Tout d’abord avant la taille je commence par inspecter l’arbre à l’intérieur et à l’extérieur. Cette inspection nous permet de repérer les branches à supprimer et à conserver pour combler le vide des premières.

On supprime ensuite les grosses branches qui nuisent à la bonne symétrie de l’arbre, celles qui se croisent, qui font double emploi, ainsi que les rejets au pied et les branches tombant vers le sol.

On entre ensuite à l’intérieur, on coupe, on taille tous les rameaux qui gênent au-dedans.

On supprime tous les ans les rameaux le long du rameau central afin de former le tronc.

On enlèvera le bois mort et les branches malades.

La charpente

Par contre, conservez bien toutes les branches de tête qui serviront à former la charpente.

Lorsque le tronc mesure plus d’un mètre de haut, commencez à tailler votre olivier en donnant une forme à la charpente. Pour cela laissez partir quelques branches (4 à 5 branches) sur la tête de l’olivier et pincez le rameau central afin de former un gobelet et aussi de limiter la hauteur pour favoriser la ramification.

La fructification

Cette taille a pour objectif de favoriser la production d’olives. Elle est à faire tous les deux ans (les fruits viennent sur les bois de l’année précédente) après les grands froids (selon les régions) et avant l’apparition des premières fleurs (mai).

Elle peut être pratiquée à n’importe quel âge supérieur si cela n’a jamais été fait.

Sur les jeunes oliviers, supprimez les branchettes porteuses de fruits afin de ne conserver sur les branches charpentières qu’un rameau tous les 15 cm environ.

Coupez les branches qui se sont recourbées sous le poids de la récolte juste au-dessus des pousses rigoureuses qui se sont développées à leur base.

Cette façon de tailler un olivier favorise la circulation de l’air, donc la pollinisation et la fructification, et diminue les risques de maladies en augmentant la lumière. Les pollens sont légers, ils se dispersent bien sur les fleurs, la fécondation des fleurs est donc améliorée et vous aurez plus de chance de voir de jolies olives.

En résumé

  • Élaguer les branches de l’année précédente, qui ont déjà donné
  • Couper les branches arquées juste après le dernier rameau avant la courbure
  • Sur les jeunes oliviers, laisser un rameau à fruits tous les 15 cm
  • Par la suite, couper les nouveaux rameaux qui partent du tronc
  • Couper le bois mort
  • Raccourcir d’un tiers les branches les plus vigoureuses : les fruits sont d’autant meilleurs qu’ils poussent proches du tronc.

Avant / Après

Voici ce que cela donne sur un olivier en pot…

Avant :

Après :

La première année

Commencez par une coupe douce la première année, observez les résultats et réagissez en conséquence.
Le risque est limité, la production d’olives risque d’être moins importante, mais si on ne fait pas de taille, les oliviers vont s’épuiser et se développer d’une manière anarchique.

Quel matériel utiliser pour la taille ?

Le choix est à faire suivant la grosseur des branches et leur accessibilité.

Le sécateur est utilisé pour couper des rameaux de 1 à 2,5 cm de diamètre. Il convient d’utiliser un bon sécateur bien propre et affûté. Pensez à tailler avec la lame côté plante, cela permet une cicatrisation rapide et nette (le bois n’est pas « écrasé »).

L’ébrancheur est capable de couper les branches les plus anciennes, de plusieurs centimètres de diamètre et s’il est télescopique, il peut atteindre les branches les plus en hauteur surtout le cœur de l’olivier.

La scie permet de couper les branches les plus épaisses.

La tronçonneuse est idéale pour couper de très grosses branches, si les oliviers ont été laissés à l’abandon pendant un long moment et ceci sans efforts physiques.

Voici quelques outils dont vous pourriez avoir besoin pour cette taille d’olivier…

A lire aussi

Précautions

Pour toutes les tailles, portez des gants et des vêtements épais et résistants, protégez vos bras et votre visage.

Conseils jardin : Comment tailler un olivier ?
4.5 (90%) 2 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here