Tailler les arbres fruitiers

0
Tailler un arbre fruitier

La taille est un geste essentiel du jardinier, c’est d’ailleurs vitale au verger pour avoir des arbres fruitiers en pleine forme.

Catégorie jardinage : outils et méthodes pour la taille
Niveau de difficulté : Un peu technique mais assez facile à tailler, en fonction bien entendu du diamètre des branches à tailler


Tailler les arbres fruitiers

Pas de panique, tailler n’est pas si compliqué, faîtes le sans vous prendre la tête, observez les bien avant de vous lancer et décidez ce que vous voulez faire de vos arbres fruitiers.

Pourquoi tailler un arbre fruitier ?

Livré à lui-même un arbre fruitier aura tendance à se développer tout en hauteur et à former une surabondance de branches et de feuilles, entraînant ainsi une réduction de la fructification.

Mais aussi, la taille donne une forme équilibrée à l’arbre en réduisant la longueur des branches trop développées et en coupant celles qui sont mal placées, empêchant ainsi une croissance anarchique.

Une dernière raison est de rajeunir l’arbre en privilégiant la croissance des jeunes branches au détriment des rameaux plus âgés.

Une meilleure fructification

La Taille de l’arbre fruitier aide donc la mise à fruits, en privilégiant tous les organes fertiles, au détriment des bourgeons qui ne donnent que des feuilles et aussi en éliminant les pousses en surnombre, ce qui au final permet de concentrer le maximum de sève vers les fruits.

La taille permet aussi d’aérer le centre de l’arbre et donc de favoriser la pénétration des rayons du soleil jusqu’au cœur de l’arbre.

Vous l’aurez compris, la taille aide à la mise à fruits et donne de la vigueur aux arbres, ainsi qu’une meilleure résistance aux maladies, il est donc important de procéder à une taille régulière des arbres fruitiers, en respectant bien sûr certaines règles et en procédant par étapes.

Pour quels arbres ?

La taille est valable à la fois pour les fruitiers à pépin (pommiers et poiriers), que ceux à noyaux (pruniers et cerisiers), qui sont cultivés en plein vent.

Quand tailler ?

Il est conseiller d’effectuer des tailles répétées, qui limitent la croissance, facilitent la récolte et augmentent aussi la vigueur.

Les opérations de taille des arbres fruitiers à pépins étant assez sévères, elles se pratiquent en période de repos végétatif, quand l’arbre a perdu ses feuilles. L’idéal est de le faire en décembre / janvier, sans les feuilles il est plus facile alors d’opérer les bons gestes. Mais attention, il ne doit pas geler le jour de la taille pour éviter de fragiliser l’arbre.

Les poiriers ayant une végétation plus précoce que les pommiers, on commencera toujours la taille fruitière par les poiriers.

Pour les arbres fruitiers à noyaux, vous remettrez la taille au tout début du printemps ou encore mieux juste après les récoltes.

Où tailler ?

Ceci est surtout valable pour les fruitiers à pépins.

Il est important de tailler au bon endroit et de faire toutes les coupes au-dessus d’un œil ou bourgeon à bois ni trop court ni trop long, 5mm au-dessus du bourgeon en biais, c’est parfait.

Pour la fructification, la taille se fait sur les coursonnes, ces branches secondaires que l’on doit entretenir régulièrement. Attention de bien repérer les boutons à fleurs ou à fruits qui sont des bourgeons qui vont fleurir puis donner un fruit. Il est arrondi, gonflé, globuleux et pointu avec une collerette d’au moins 6 feuilles.

Quelles étapes pour une taille de rajeunissement ?

Cette taille n’est évidemment employée que sur les arbres formés et non sur les jeunes arbres.
Il doit donc avoir une charpente solide, cette taille permet de remplacer les branches de la structure qui perdent de la vigueur ainsi que de la résistance, et que l’on doit remplacer petit à petit.

  1. Le plus facile c’est de commencer par supprimer les pousses au niveau du tronc, le bois mort et les branches cassées ou abîmées
  2. Ensuite, il faut éclaircir et aérer le centre de la ramure et donc supprimer pour cela toutes les branches poussant vers l’intérieur de l’arbre et les grosses branches qui s’entrecroisent et se frottent les unes aux autres
  3. Si l’arbre est trop haut et qu’il est impossible de cueillir les fruits, réduisez la hauteur en rabattant les branches trop longues sans modifier la silhouette
  4. Laissez des coupes propres, tout bois haché, blessé, tailladé a du mal à cicatrisé et devient une porte ouverte aux bactéries
  5. Laissez ensuite l’arbre se développer une saison et voyez comment il s’est rétabli, une taille annuelle moins sévère sera nécessaire

Et sinon en dehors de ces périodes de taille…

  • Dès que possible supprimer le bois mort ou malade ou les parties en perte de vigueur
  • Couper régulièrement les branches qui frottent les unes contre les autres et qui s’étirent au cœur de la ramure afin d’aérer l’arbre et d’enlever les gourmands ainsi que les branches qui se dirigent vers le sol

Comment tailler ?

  • J’élague lorsque la ramure d’un arbre devient gênante, c’est à dire que j’élimine une branche entière pour améliorer la circulation d’air, et ainsi éviter que la plante ne soit trop dense. Je tiens compte de la proximité d’une habitation ou d’une ligne électrique
  • J’épointe, je raccourcis une branche ou une tige
  • Je pince soit par élagage ou épointage mais cette technique se fait surtout sur les jeunes pousses

Quels outils pour la taille ?

A chaque taille son outil, des outils solides et de bonne qualité facilitent grandement le travail de taille. Voici les différents outils que l’on peut utiliser :

  • La taille des arbres se fait avec une scie pour les branches de taille moyenne
  • L’ébrancheur ou élagueuse sur manche télescopique permet de couper des branches à plus de 2m de hauteur en gardant les pieds au sol pour restaurer un arbre négligé et pour couper des branches de plusieurs centimètres de diamètre
  • La tronçonneuse est indispensable pour couper ou élaguer des grosses branches. Elle permettra de travailler avec plus de précision qu’une scie sans fatigue et en fournissant moins d’efforts physiques

Après la taille, pensez à badigeonner les troncs et les plaies afin de favoriser la cicatrisation et de protéger l’arbre contre les maladies.

Conservez vos outils propres, affûtés, et bien graissés, ce qui les rendra plus efficaces et plus faciles à utiliser, mais cela prolongera aussi leur durée de vie.

Pour enlever la sève collée sur les outils, j’utilise du white-spirit et de la laine d’acier. Pour les désinfecter rien ne vaut de l’eau de javel.

Les bois ôtés des arbres fruitiers qui ne sont pas malades peuvent être recyclés en broyat que vous pourrez placer au pied des arbustes pour limiter les mauvaises herbes et l’évaporation de l’eau. Pour rappel le brûlage est interdit dans le jardin.

Faites vos expériences et observez les résultats !!!

A lire aussi :

Mentions légales :

Attention, certains outils peuvent être dangereux, pensez à lire la notice d’utilisation et à porter les protections adaptées.

Martine
C'est mon père dès mon plus jeune âge qui m'a fait partager sa passion du jardinage en m'offrant un carré de jardin et des outils. Depuis je prends du plaisir à fleurir et à entretenir mon jardin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrez votre nom