Conseil jardin : réussir son potager en 3 étapes

un potager
Que pensez-vous de cet article ?
Conseil jardin : réussir son potager en 3 étapes
Notez cet article

Pour réaliser un potager facile à entretenir et avec un bon rendement, il est nécessaire de suivre quelques étapes que je partage avec vous aujourd’hui…

Catégorie jardinage : conseil pour un magnifique potager
Domaine d’application : la mise en pot
Niveau de difficulté : accessible à tous

Pourquoi un potager ?

La culture des légumes est à la portée de tous, de plus les légumes, les fruits, les herbes aromatiques peuvent rendre votre jardin à la fois productif et décoratif.

Mais cela mérite quand même d’y réfléchir et de se questionner avant de démarrer.

Les grandes étapes

Pour la réussite d’un potager, je vois trois étapes importantes :

  1. La conception
  2. La mise en œuvre
  3. L’implantation du potager

Voici maintenant les détails de chacune de ces étapes.

Étape 1 – je conçois mon potager

Première question, Quelle superficie pour mon potager ? Ou plutôt quel est le temps que je peux ou veux lui consacrer ?

Quand on débute un potager, il faut veiller à ne pas voir trop grand même si l’enthousiasme est là. Mieux vaut commencer avec un carré de culture ou quelques mètres carrés la première année et choisir des légumes assez simples à cultiver. En effet, si vous vous lancez dans de grands travaux dès la première année, vous risquez d’essuyer de nombreux échecs et vous démoraliser pour les années suivantes.

Cette première question vous permettra de mieux cibler ce à quoi pourra ressembler votre potager. Si vous souhaitez jardiner très régulièrement, vous pourrez accorder une grande surface de votre jardin au potager. A l’inverse, ne voyez pas trop grand, si vous n’allez que peu jardiner.

A vous d’adapter ces dimensions selon le temps que vous pensez accorder au jardin, la quantité de légumes que vous souhaitez cultiver etc…

Quel type de potager je souhaite ?

Cette question n’est pas primordiale, mais elle peut quand même être utile lorsque l’on débute un potager car les travaux d’installation seront sensiblement différents.
Alors, pour vous aider voici quelques exemples de potager :

  • Le potager en ligne consiste à cultiver vos légumes sur une ligne comme son nom l’indique, jusque là ça va. Il vous permet de respecter facilement deux principes importants au potager : rotation des cultures et associations des légumes. Les lignes sont séparées les unes des autres par de petites allées permettant simplement d’accéder à pied sans grand outillage
  • Le potager en parcelles consiste à délimiter votre terrain en diverses parcelles de monocultures. Les travaux apportés aux légumes cultivés prennent peu de temps puisque tous les légumes d’une parcelle recevront en même temps les mêmes soins. En revanche, la proximité de mêmes légumes augmente les risques de maladies et d’invasions de parasites.
  • Le potager en carrés (voir précédent article sur le carré potager)

Où vais je l’implanter ?

Pour choisir l’emplacement optimal du potager, considérez que le potager idéal sera, situé dans :

  • Des zones d’ensoleillement moyennes et fortes (plus de 6 heures d’ensoleillement).
  • Des zones ensoleillées très tôt dans la journée, de manière à ce que la terre se réchauffe vite après la nuit
  • Une zone abritée, éloignée des arbres qui apportent de l’ombre
  • Des zones recevant l’eau de pluie sans que celle-ci ne stagne. Il est en effet plus simple d’économiser l’eau en zones plutôt sèches que de faire sécher des zones plutôt humides
  • A proximité de points stratégiques : arrivée d’eau ou récupérateur d’eau (arrosage), remise de jardin (outils), composteur, …
  • A proximité du logement afin de pouvoir garder un œil dessus et de pouvoir aller effectuer rapidement vos récoltes (surtout pour les plantes aromatiques)

Étape 2 – Assez réfléchi, je passe à l’action avec la préparation du sol

Ce travail sera très différent selon que vous ayez choisi une méthode de culture surélevée ou non et selon que vous partiez d’un terrain en friche, d’une ancienne pelouse ou autre.

Pour commencer à préparer votre sol, il vous faudra d’abord retirer la végétation déjà en place. De nombreuses méthodes existent, j’en choisirais deux :

  1. La méthode des cartons ou des bâches plastiques. Elle consiste à étaler de nombreux cartons ou des bâches plastiques sur la surface de votre futur potager. La végétation sera alors privée de lumière et finira par étouffer. Cette méthode est très efficace, peu fatigante, mais il ne faut pas être pressé. Il faut en effet environ 2 mois pour un résultat et en plus il vaut mieux commencer en hiver.
  2. Le désherbage mécanique. Dans un premier temps, vous retirerez le plus gros en tondant, fauchant… Ensuite, vous enfouirez, pas trop profond (30cm), le reste des végétaux. Le sol, et sa microfaune seront un peu perturbés, cependant c’est la seule solution pour obtenir rapidement une terre vierge de végétaux sauvages et aérée.

Après avoir retiré les végétations précédentes, le sol est ainsi dégagé mais pour que les légumes puissent se développer convenablement, il doit être fertile (riche en humus) et avoir un PH neutre, le sol est alors apte à la culture, cf mon article sur le PH

Allez courage, plus qu’une seule étape et vous serez l’heureux propriétaire d’un beau potager, promesse de magnifiques récoltes.

Étape 3 – implanter le potager, semer ou planter ?

Vous trouverez des informations sur les graines et les jeunes pousses sur les sachets de graines et dans les catalogues de vente par correspondance. N’hésitez pas non plus à demander conseils auprès des vendeurs dans les jardineries ou autres pépiniéristes.

Semis ou plants ?

La plupart des légumes peuvent être semés, c’est un mode de multiplication à la fois simple et économique.

Avant de semer, ameublissez le sol avec une griffe et humidifiez le pour faciliter la germination. La profondeur du semis est déterminée par la grosseur de la graine.

Plusieurs manières de semer

  • Dans le cas des semis en ligne, les graines sont placées dans un sillon ouvert soit avec le manche du râteau ou un crayon.
  • Pour les semis en poquets (trous), où l’on place 2 à 5 graines, surtout pour les graines les plus grosses. Ensuite recouvrir de terre, tasser un peu et arroser le tout.
  • Pour les semis en godets biodégradables et du terreau spécial semis et une mini serre pour maintenir les semis à la bonne température. Des kits de plantation peuvent vous faciliter le travail pour 20 euros.

Détails du semi

Après la levée les semis doivent être éclaircis pour faire de la place afin de garder les plants les plus vigoureux que l’on replantera avec le plantoir.
Attention aux changements de température entre l’intérieur et l’extérieur, prévoir des protections adaptées.

Pour le repiquage :

  1. On le sort de son godet et l’on replante dans un trou fait avec le plantoir.
  2. Tassez la terre contre les racines et arroser.

Les plantes semées en caissette ou les plants achetés en jardinerie sont mis en place au potager quand la température le permet, attention aux gelées…
De nombreux légumes poussent mieux s’ils sont semés directement en terre comme les légumes à racines (carottes, radis, navets…) et les légumes à graines (haricots, petits pois, fèves…), d’autres préfèrent être semés à l’abri et repiqués parce qu’elles sont fragiles et sensibles (plantes aromatiques).

Surveillez bien le développement des semis et des plantes qui viennent d’être installées. Le froid, les limaces, les oiseaux guettent cette nourriture.

Les variétés à faire pousser

Les variétés que je vous conseille dans la suite sont :

  • Faciles à cultiver, mais qui vous familiariseront avec les semis et les plantations
  • Productives, vous ne travaillerez pas pour rien
  • Assez résistantes, pour ne pas tout perdre à la première attaque de ravageurs que vous ne savez pas encore déceler rapidement

Voici donc une sélection de cinq légumes à planter pour votre premier potager. Cela peut paraître peu, mais, comme je le disais, la première année mieux vaut ne pas être trop gourmand et attendre de maîtriser certaines techniques avant de diversifier.

  • La tomate : De culture facile, elle ne vous demandera pas de soins très compliqués. Toutefois sa culture vous initiera aux techniques de tuteurage et de pincement (pour éviter que les gourmands ne se développent).
    Pour débuter, choisissez des variétés faciles à cultiver telles que la tomate cerise qui a un développement rapide et présente une bonne résistance aux maladies. Je choisis un plant tout prêt à planter, acheté dans une jardinerie ou chez un maraîcher.
  • La courgette : Il s’agit du second légume-fruit qu’il faut avoir au potager. Extrêmement productive et assez résistante, elle vous procurera de quoi agrémenter de très nombreux repas tout au long de l’été.
    Le semis est assez simple à réaliser. Cependant, pour débuter mieux vaut opter pour des plants (un ou deux suffisent le plus souvent), achetés en maraîchage ou jardinerie.
  • La salade : Ce légume-feuilles est sans doute celui qui est le plus simple à cultiver. Peu sensible aux maladies, elle vous apprendra tout de même à vous protéger des animaux friands de ses feuilles (oiseaux, limaces, lapins) ou de ses racines (taupins).
    Attention le développement est très rapide, soyez vigilant de décaler les plantations pour éviter que les salades ne soient à maturité en même temps.
  • Les carottes : Elles se sèment uniquement en place et ont besoin d’un sol léger et sans aucun corps pouvant gêner la croissance des racines. Tamisage et addition de sable seront donc au programme.
  • Les radis : Comme il n’existe rien de plus frais que des radis croqués fraîchement sortis de terre, semez les fameux radis de 18 jours, qui comme leur nom l’indique, parviennent à maturité rapidement. Semez arrosez et attendez.

Voilà, vous avez travaillé dur mais vos efforts vont être récompensés ! Votre potager est maintenant opérationnel…

Liens vers d’autres articles ou rubriques :

Retrouvez d’autres articles dans la rubrique Jardinage et mes autres sujets :

Mentions légales :

Certains produits sont dangereux – Respectez les précautions d’emploi.
Pour toute activité de jardinage, pensez à porter les protections adaptées.

Que pensez-vous de cet article ?
Conseil jardin : réussir son potager en 3 étapes
Notez cet article
A propos de l'auteur
Martine
Martine
C'est mon père dès mon plus jeune âge qui m'a fait partager sa passion du jardinage en m'offrant un carré de jardin et des outils. Depuis je prends du plaisir à fleurir et à entretenir mon jardin.

Soyez le premier à commenter cet article concernant "Conseil jardin : réussir son potager en 3 étapes"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*